Ménopause

Comment bien se préparer à la ménopause ?

 bien se préparer à la ménopause
Bien se préparer à la ménopause

La fécondité de la femme connaît une limite bien définie, la ménopause. Cette étape survient la plupart du temps vers la cinquantaine et est marquée par l’arrêt définitif des menstruations. Les changements qui accompagnent la ménopause entraînent souvent des gênes chez la femme concernée. Il convient ainsi de se préparer bien avant, afin de minimiser les incommodités.

Définition et description de la ménopause

La ménopause ou climatère marque la fin de la période de fécondité de la femme. Elle se manifeste par la cessation des règles. Ce phénomène se justifie par le fait que l’ovaire ne fonctionne plus et que les hormones féminines, la progestérone et l’œstrogène, ne sont plus sécrétées. Il survient normalement entre 50 et 55 ans, mais il existe également ce que l’on nomme « ménopause prématurée », qui survient avant les 40 ans de la femme. Ce cas est provoqué généralement par une intervention chirurgicale antérieure, des médicaments, une maladie ou un traitement. La ménopause prématurée est aussi dite « artificielle ». Cette dernière expression peut également s’appliquer à une personne qui a subi une ovariectomie. Dans ce sens, elle est ménopausée d’office.

La périménopause, période précédant la ménopause

La péri ménopause est la période, variant de deux à sept ans, qui précède la ménopause. Lors de cette phase, l’ovulation est irrégulière et les symptômes de la ménopause se font sentir. Plusieurs signes caractérisent la ménopause, à savoir la sécheresse cutanée et vaginale, les bouffées de chaleur, la prise de poids, l’asthénie ainsi que différents troubles tels que l’insomnie, la dépression et la diminution de la libido.

Les glandes mammaires et les organes génitaux peuvent également subir une atrophie. Le taux d’incommodité des symptômes de la ménopause peut varier d’une femme à une autre. Selon des études, les femmes occidentales sont les plus susceptibles de ressentir les symptômes de façon grave et accentuée. L’attitude pour aborder ce changement biologique influence le taux de gravité des symptômes. Le mode de vie constitue un élément important dans la gravité de ces derniers, à citer notamment l’habitude alimentaire. Certaines femmes peuvent ne pas présenter de symptômes de la ménopause, si d’autres en souffrent réellement.

Le traitement de la ménopause

Pour bien vivre la ménopause, il convient de choisir un bon traitement. Concernant l’alimentation, il faut notamment boire une quantité importante d’eau, prendre des collations entre les repas, consommer des aliments riches en phytoestrogènes et diminuer la consommation de sucres. Tâcher également de pratiquer des activités physiques pour garder la santé. La ménopause peut s’entretenir par un traitement hormonal général ou local ou par des traitements non-hormonaux. Ces derniers consistent à utiliser l’homéopathie ou la phytothérapie pour atténuer les différents symptômes de la ménopause qui incommodent la femme. Le traitement hormonal peut être substitutif. Il s’agit de compenser les lacunes en œstrogènes et en progestérones par un soin. Ce genre de traitement permet de prévenir l’ostéoporose et les maladies cardio-vasculaires qui sont parmi les problèmes que risquent d’avoir les femmes ménopausées.

©Copyrights www.solutions-sante.net
Tous droits réservés pour tous pays